Émilie Le Roux

[mise en scène]

Émilie Le Roux crée sa première mise en scène en 2002 : Electre/Elektra d’après Sophocle et Hoffmansthal. A partir de 2007, pour les veilleurs [compagnie théâtrale], elle travaille sur un certain nombre de questions éthiques en écho desquelles elle met en scène des textes écrits par des auteurs majoritairement contemporains : Nathalie Papin, Sylvain Levey, Jacques Rebotier, Bernard-Marie Koltès, Catherine Zambon, Philippe Dorin, Élisabeth Gonçalves, etc.

Au fil des ans, son travail théâtral se métisse grâce à des collaborations musicales et chorégraphiques. Musicalement, elle travaille principalement avec Théo Ceccaldi, Valentin Ceccaldi et Roberto Negro, tous issus du collectif orléanais le Tricollectif. Chorégraphiquement, elle s’entoure de Adéli Motchan et de Christophe Delachaux. Vocalement, Geneviève Burnod et Xavier Machault accompagnent ses créations.

Après un premier projet participatif interdisciplinaire et intergénérationnel en 2015, Allez Allez Allons, elle propose Et tout ce qui est faisable sera fait, projet qui voit le jour à Grenoble, Orléans et Vitry-sur-scène en mai-juin 2019.

Sa prochaine mise en scène La morsure de l’âne de Nathalie Papin sera créé à la MC2 – Maison de la culture de Grenoble, en novembre 2020.

Aux côtés des lieux où elle est artiste associée, elle s’engage dans un grand nombre d’actions culturelles. Intéressée par les questions de transmission et passionnée par le répertoire contemporain jeune public et généraliste, elle travaille régulièrement aux côtés de comédiens amateurs, d’enfants, d’adolescents et d’adultes.

Elle participe à des comités de lecture et accompagne également la formation d’enseignants, d’animateurs et de jeunes acteurs.

Aux côtés d’autres équipes musicales et théâtrales, elle tient place de conseil artistique et de regard extérieur.