Et tout ce qui est faisable sera fait

[création avec des interprètes amateurs et professionnels]

Les veilleurs [compagnie théâtrale] s’associent au collectif musical orléanais Le Tricollectif pour réaliser un objectif commun : encourager les habitants à se réapproprier les espaces de création.
Dans trois villes, dans trois grands théâtres – La MC2 à Grenoble, la Scène nationale d’Orléans et le Théâtre Jean-Vilar de Vitry-sur-Seine – ils invitent des habitants à les rejoindre pour s’interroger sur les mécanismes de notre société contemporaine et créer un spectacle qui se fera l’écho de ces débats.
À la base de ces discussions, une citation d’Heiner Müller :

 » Qu’est-ce qui s’oppose à Auschwitz dès lors que c’est faisable ? De n’importe quelle façon, n’importe quand et par n’importe qui, tout ce qui est possible est aussi faisable et tout ce qui est faisable sera fait. « 
L’entretien de Garath, H. Müller et A. Kluge, in Esprit, pouvoir et castration. Paris, Éd. Théâtrales, 1997

Habités par cette phrase percutante, l’équipe professionnelle est partie à la rencontre d’habitants, avec pour objectif de créer un groupe intergénérationnel qui réunirait les conditions d’une mixité culturelle, sociale et de genre, dans chacune des trois villes.

Après des mois de rencontres et de discussions, 62 personnes se sont engagées à Grenoble, 53 à Orléans et 38 à Vitry. Entre 13 et 81 ans, elles viennent de tous horizons.

Ensemble, elles regardent notre société, notre histoire et notre avenir. Elles confrontent leurs désaccords, et font le pari de faire œuvre commune, car « c’est cette complexité qui est réjouissante, cette complexité qui nous donne notre place d’individu et nous permet de nous rencontrer ».

Après des mois d’écriture du projet, après 15 week-end de répétition avec les habitants [5 par ville], un spectacle verra le jour, différent dans chacune des villes, puisqu’il sera l’écho des débats qui s’y seront menés.

« Nous œuvrons pour que la force de ce que nous vivons au travers de cette création artistique puisse se prolonger au-delà, afin que cette dynamique intergénérationnelle devienne un réseau d’entraide durable. Nous savons que nous vivons une expérience unique.
 Nous travaillons ardemment et passionnément pour que les créations que nous sommes en train d’écrire soient à la mesure de l’aventure humaine que nous avons la chance de traverser. » Émilie Le Roux, metteuse-en-scène


Équipe

Mise en scène : Émilie Le Roux
Direction musicale : Le Grand Orchestre du Tricollectif
Direction vocale : Geneviève Burnod
Direction chorégraphique : Christophe Delachaux
Assistanat à la mise en scène / coordination : Fanny Duchet
Scénographie : Guillaume Cousin
Création lumière : Éric Marynower
Son : Sébastien Bedrunes
Régie générale : Gilles Daumas

Les veilleurs [compagnie théâtrale] :
Julien Anselmino, Marie Bonnet, Élisa Violette Bernard, Fabienne Courvoisier, Didier Dugast, Dominique Laidet, Kim Laurent, Maïa Lefourn, Laetitia Le Mesle, Xavier Machault, Colin Melquiond, Jonathan Moussalli, Najib Oudghiri, Anne Rauturier, Malou Vigier.

Le Tricollectif :
Guillaume Aknine : guitare ; Théo Ceccaldi : violon – alto ; Valentin Ceccaldi : violoncelle – horizoncelle ; Adrien Chennebault : batterie – percussions ; Gabriel Lemaire : saxophones – clarinettes ; Robin Mercier : jeu ; Roberto Negro : piano – claviers ; Florian Satche : batterie.

Les 62 amateurs de Grenoble : Afonso Alberto Quiesse ; Aït Ouaret Zohra ; Aït-Youcef Rachel ; Arbaret Renaud ; Archambault-Lavigne Roderic ; Baradji Cheikné ; Benchabane Moktaria ; Bernard Marion ; Biancardini Evelyne ; Boucharlat Marion ; Bouville Liliane ; Camara Aboubakar ; Camara Alpha ; Camara N’famoussa ; Carrete Hélène ; Charon Christian ; Cherif Oumar ; Diallo Issa ; Diane Mory ; Dosso Kadi ; Du Yuxuan ; Dubek Uma ; Eymard Michel ; Feyt Grégoire ; Fuchs Baptiste ; Gamba Jaurès ; Genet Christiane ; Guan Tian Yangzi ; Guergour Aménis ; Guzzi Jasmine ; Haba Moriba ; Hu Yoo Yuan ; Jolis Nicolas ; Karcher Gaëlle ; Kouao Tamera ; Lançon Gilles ; Le Guellec Ana et Steven ; Lemirre Lucie ; Li Yu Qing ; Marguet Stéphane ; Marinoni Jules ; Mayou Shadika ; Muzelier Brigitte ; Naizot Anne-Lise ; Ongoiba Hassana ; Pascal-Zgraggen Isabel ; Paye Évelyne ; Petit Annie et Bertrand ; Pisichio Sylvie ; Polle Nadia ; Pouchot-Rouge-Blanc Geoffroy ; Raymond Jacques ; Safsaf Sadia ; Saudet-Sicard Christine ; Savane Ibrahima Sy ; Song Yi ; Sylla Amadou ; Taing Tharith ; Thollot Joëlle ; Traoré Karim.

Les 53 amateurs d’Orléans : Al Cansu ; Bakayoko Aboudraman ; Badier Nadine ; Balde Boubacar ; Bisleau Corinne ; Bizet Amandine ; Bourgeois Éric ; Carrion Justin ; Cauchi Mireille ; Chevrel Virginie ; Colgan Amélie ; Courtois Franck ; Davaille Jennifer ; Delhomelle Sidonie ; Diarra Mamadou ; Dingamtoudji Ibrahim ; Durie Marie ; Duros Christophe ; Fabre Benoît ; Ferrer Catherine ; Fontaine Mélanie ; Genty Laure ; Gernez Loula ; Granveaud Michel ; Guibault Valérie ; Ham Geneviève ; Inge Margaux ; Jacquet Aude ; Jellal Saoussem ; Jonc Isabelle ; Jouin Cédric ; Junca Folco ; Kone Sinaly ; Labbé Jean-Paul ; Labrette Mireille ; Legendre Adeline ; Lheze Lucie ; Lhomme Sandrine ; Martin Luc-André ; Martin Marjolaine ; Martin Valérie ; Massonnat Christel ; Matrus João Paula ; Nodot Kaufman Claire ; Pharisier Cyril ; Pibouleau Muriel ; Ramond Nadine ; Rapin Martine ; Rouch Jean-Hugues ; Touraquet Claudine ; Van-brussel Lucie ; Veloso Raquel et Zamfir Mia.

Les 38 amateurs de Vitry : Alili Enora ; Bancel Valérie ; Bêche Élisabeth ; Bordas Alain ; Brailean Tatiana ; Brones Thomas ; Caille Nathalie ; Chvabo Marie ; Cochet Cheila ; Crosnier Serge ; Da Costa Marco ; De Peretti Socorro ; Diawara Gon Lassine ; Doucet Giselle ; Escudie Marion ; Fang Li Ling ; Farhat Glama ; Fashugbe Joséphine ; Fathi Laid ; Froger Marion ; Galera Muriel ; Gentner Raphaëlle ; Hassam Amirouche ; Jeanne Laurence ; Jolivet Cécile ; Ka Jibril ; Lavigne Alain ; Meritet Denis ; Meskaoui Hassan ; Montoya Yepes Mariana ; Morsat Chantal ; Nongni Gino ; Ntandia Samba ; Philippe Laura ; Ponticelli Laure ; Sandid Nouzha ; Stambouli Hanène ; Visal Nou.


Ce projet est coproduit par : La MC2 : Maison de la culture / Scène nationale de Grenoble, Le Théâtre Jean-Vilar de Vitry-sur-Seine et Théâtre’Orléans / la Scène nationale d’Orléans. Il bénéficie de : L’aide à la création et à la diffusion de la Spedidam. Les veilleurs [compagnie théâtrale] est conventionnée par : la DRAC Auvergne – Rhône-Alpes, la Région Auvergne – Rhône-Alpes et soutenue par : le Département de l’Isère, le Département du Val-de-Marne et la Ville de Grenoble. Le Tricollectif est conventionné par : la DRAC Centre-Val de Loire et la Région Centre-Val de Loire et soutenu par : la Ville d’Orléans. Il reçoit également le soutien du : Crédit Mutuel.

Dates