La morsure de l’âne

création 2020

théâtre / dès 10 ans

durée : 1h05

les veilleurs [compagnie théâtrale]

Histoire

Paco s’est arrêté, dans un au-delà, entre la vie et la mort. Il s’y sent bien. Il y trouve une sorte de paix. Dans ce pays mystérieux, nombre de personnages et de créatures viennent le visiter : une jeune femme se jette dans les flots en hurlant de joie, un âne lui propose une errance, son fils Uriel lui annonce qu’il peut se passer de lui, une petite fille qu’il ne connaît pas lui demande d’être son père… Paco est perplexe. Où est-il ? Que lui arrive-t-il ? Quelles décisions doit-il prendre ? Et s’il décidait tout simplement de vivre ? Pas si simple, justement…

Note d’intention

À travers son œuvre, Nathalie Papin nous raconte que nous avons chacun la ressource en nous pour trouver la force de sortir de nos propres impasses et d’emprunter un nouveau chemin. Au début de ses pièces, nombre de ses personnages frôlent la mort, le danger, se réveillent après une guerre qui a tout détruit, s’allongent dans une tombe, ou refusent de grandir, d’avancer. Mais la vie est plus forte et les conduit là où ils ne pensaient pas aller, vers un ailleurs qu’ils ne pouvaient pas désirer car ils ne le connaissaient pas. Ses personnages se risquent à l’inconnu, au désir, à la rencontre. Et ainsi, ils prennent goût à la vie. Nathalie Papin nous propose d’explorer notre rapport à la mort, à travers une œuvre mordante et fondamentale sur ce qui nous rend vivant, sur ce que c’est qu’être en vie. La morsure de l’âne est un texte rieur qui navigue entre l’éclat de rire de Noïké, le cynisme de Paco et le rire fin et discret de l’âne ; un texte qui, joyeusement, nous confronte à notre filiation, nos idéaux, nos rêves et notre désir d’en découdre avec la vie. 

Émilie Le Roux – metteuse en scène


Coproduction : La MC2: Grenoble, scène nationale ; La Comédie de Béthune, Centre Dramatique National ; Théâtre de la Ville – Paris ; La Minoterie, scène conventionnée Art, enfance, jeunesse – Dijon ; TMG – Grenoble [Ateliers de décors].

Soutiens : Espace 600, scène ressource en Isère & scène régionale Auvergne-Rhône-Alpes – Grenoble ; La Saison Jeune Public – Ville de Nanterre ; Festival Petits & Grands – Nantes ; L’heure bleue, scène régionale Auvergne-Rhône-Alpes – Saint-Martin-d’Hères.

Remerciements : Renaud Arbaret, Muriel Balint, Ivan Bausano, Marie Bonnet, Thierry Bordereau, Camille Bridge, Marielle Carteron, Anna Delaval, Michel Eymard, Guillaume Jargot, Gilles Lançon, Fleur Lemercier, Dan Martin, Gino Nongni, Virgile Pégoud, Claire Ploquin, Yoann Ricard et ses élèves de CM1-CM2 de l’École des Genêts, Joëlle Thollot, La Cie des Mangeurs d’Étoiles, Les Musiciens du Louvre.

Les veilleurs [compagnie théâtrale] est conventionnée par : la DRAC Auvergne-Rhône-Alpes, la Région Auvergne-Rhône- Alpes, la Ville de Grenoble, et soutenue par : le Département de l’Isère et la Spedidam.

Crédit photographique [visuel] : © einesichtweise